Réduire les gaspillages pour créer des valeurs

Il y a, pour nous, quatre formes de gaspillage qui grèvent notre fonctionnement en tant que société, en tant qu’organisation ou nos projets.

  1. Le gaspillage du temps
  2. Le gaspillage du potentiel humain
  3. Le gaspillage des ressources
  4. Le gaspillage des déchets

La plupart d’entre nous savons et acceptons qu’il faut réduire le gaspillage, mais ne savons pas comment faire. Nous le savons, parce que adresser les questions de gaspillage permet de générer des économies (financières notamment) et de dégager des ressources.  

Ne plus gaspiller le temps, l’épargner

Le temps est indispensable dans nos vies professionnelles et personnelles. Selon la théorie du 80/20, nous occupons 80% de notre temps à faire des choses qui produisent 20% de valeur, alors que nous ne passons que 20% de temps à faire des choses qui ont le plus de valeur à nos yeux.

Qui n’a pas assisté à des réunions sans fin ? Où aucune décision n’est prise ? Où une personne domine « l’échange » ? Calculez le coût en jour/homme d’une réunion de hauts responsables. Elle vous revient très cher. En temps de crise, épargner son temps pour des réunions de qualité est une belle économie à réaliser pour toute organisation, qu’elle soit privée ou publique, à but non lucratif ou très lucratif.

Ne plus gaspiller le potentiel, les révéler

Le potentiel humain est une resources infinie que nous valorisons si mal dans tant de circonstances. Pour toute organisation, il ne doit plus s’agir d’identifier les « hauts potentiels », mais d’identifier les potentiels de chacun. Parfois un salarié réservé peut être la personne la plus appropriée pour réaliser un projet. Pour le découvrir, il est important de créer un cadre où ce potentiel tacite ou explicite est accueilli et révélé. Il est bien moins cher de capitaliser le potentiel dans vos organisations, que de payer des consultants à la journée…

Ne plus gaspiller ses ressources, en prendre soin

Selon Ray Anderson, fondateur et ancien PDG d’Interface, “la vérité est que, lorsque l’on s’attaquer au gaspillage est le moteur qui tirera tout le train. Si vous cherchez comment gravir rapidement en générant des profits le Mont de la Soutenabilité, le gaspillage est l’endroit naturel par où il faut commencer. [...] Contrairement à introduire des matières recyclables, des énergies renouvelables dans votre organisation, réduire le gaspillage est un territoire familier. Aucun PDG n’aime laisser des profits sur le sol de son usine. Aucun manager d’usine souhaite balancer de l’argent utile à la poubelle.  Aucun propriétaire de maison n’aime régler des factures inutiles. “

Ne plus gaspiller ses ressources (financières, de matières premières, etc) permet de libérer ce potentiel pour les mettre au service de projets et choix permettant d’être plus efficients, plus humains, et plus profitable. 

Ne plus gaspiller ses déchets, les valoriser

Les déchets ne sont des déchets que si nous les traitons en tant que tels (“Waste is only waste if we waste it”). Organisations et collectivités peuvent réduire le volume de leurs déchets en trouvant des débouchés pour les valoriser. Souvent, elles ne sait pas comment. La démarche Zero Waste, ou Zéro Déchet Zéro Gaspillage permet de vous accompagner pour y parvenir.

Quelle que soit la forme de gaspillage, il y a de riches opportunités pour valoriser des temps, ces potentiels, ressources et déchets. Notre passion, accompagner cette transformation avec des processus à la portée de tous et pour le bien-être de tous, l’organisation et la planète.

Pour transformer ces gaspillages en valeur(s), nous travaillons avec plusieurs approches que nous vous invitons à découvrir :