La démocratie participative

La démocratie participative est un terme que nous entendons souvent, mais comment faire pour que chacun puisse participer ?

Lors de l’Up-Conférence le 20 juin 2013 modéré par Claire Aubé de Positive Press, je suis intervenue notamment avec Cyril Lage de Démocratie Ouverte, sur cette question. Ce dernier apportait son expertise sur les possibilités de mobilisation grâce aux outils web, et moi, son pendant, les outils pour la gestion physique de réunions pour créer le cadre nécessaire à la collaboration (pour en savoir plus sur les principes de base de la mobilisation).

Plus largement, il s’agit de comprendre comment mettre ces outils au service de l’innovation sociale, mais aussi l’innovation responsable et durable. Car nous pouvons avoir toutes les compétences et expertises autour de la table; mais si nous ne savons pas travailler ensemble pour co-créer les solutions, nous n’avancerons pas.

Pour comprendre par la pratique, je propose avec Stéphane Riot, une formation aux outils collaboratifs le 19 & 20 septembre 2013 à Paris: Les 
outils 
collaboratifs 
pour 
créer 
un
 environnement 
de 
travail
 constructif 
et 
efficace.

Plus à ce sujet dans une interview que j’ai donnée pour l’Express : Démocratie participative: “Les entreprises disposent d’une mise en action plus rapide que les politiques”

Pour comprendre les principes de base de l’intelligence collective, je vous invite à lire mon article sur l’Express: Intelligents ensemble, en entreprise : l’apport des méthodes d’intelligence collective. Ces principes s’appliquent aussi aux réunions, débats publics, dans les ONG, organismes publics, etc.

L’économie collaborative

Le 2 juin, je suis intervenue de nouveau pour parler des solutions durables que nous offre l’économie collaborative, et notamment pour OuiShare, une communauté autour de l’économie collaborative dont je fais partie depuis plus de deux ans.

A l’appui d’exemples concrets dans tous les secteurs, il s’agit d’inspirer chacun pour qu’il puisse agir individuellement et collectivement pour avoir un consommation plus responsable et moins impactante.

J’ai pu, à cet occasion, rencontrer les membres positifs de l’association Access, et notamment Régis Absolu: une organisation pro-active pour tisser du lien et les solutions locales pour mieux vivre. L’association lançait notamment son outil collaboratif pour identifier et découvrir tous les acteurs locaux des circuits courts.

Vous trouverez la présentation sur “L’économie collaborative : effet de mode ou émergence de solutions durables?”